LA FAMILLE ESCLAVE

à Bourbon

(Ile de la reunion)

Ce site est consacré à la présentation et à la mise en ligne des :

Reconstitutions des familles d’esclaves avant l’abolition de l’esclavage en 1848 à l’île de La Réunion.

 La base de données, par communes, est issue d’une thèse en Histoire, soutenue en 2011 à l’Université de La Réunion. L’ouvrage « Famiy maron, la famille esclave à Bourbon » a été publié en 2012 aux Editions L’Harmattan.

La recherche démontre lexistence de structures familiales durant toute la période de lesclavage à Bourbon et propose une analyse sur la fonction de ces familles basée sur la résistance à lesclavage. En opposition à lidéologie esclavagiste qui niait la parenté chez les esclaves, ces derniers, Malgaches ou Africains dans un premier temps puis progressivement Créoles grâce aux nombreuses naissances, ont créé des structures familiales méprisées ou ignorées par les maîtres. L’abolition de lesclavage en 1848 permettra lapparition au grand jour de ces milliers de familles maron, socle de la société créole daujourd’hui. Elles sont lexpression de leur humanité bafouée.

 

65 108  esclaves recensés sur 6472 propriétés

57 079 esclaves identifiés, 30 804 patronymes

 

Mise à jour : 4 novembre 2017

Les données proposées sont régulièrement complétées et mises à jour. Il convient de lire le « mode d’emploi » pour effectuer des recherches. Merci d’indiquer par e.mail les corrections à apporter dans certains cas.

«Case des Noirs » Roussin,1863. A.D.R.

Gilles GERARD

Anthropologue & Historien

Ile de La Réunion

Droits d'auteur © 2012-2017, Tous droits réservés. 

Extrait de recensement

Février 2015

 

« LA GUERRE DE 1811 »  ou

La révolution des esclaves de Saint-Leu

 

 

 

 

Edition L’Harmattan

Autres publications

Mai 2016

 

« DES ESCLAVES SOUS LE FOUET :

Le procès Morette à l’île Bourbon »

 

En collaboration avec

Martine Grimaud

 

Edition L’Harmattan

 

 

 

 

Avril 1994

 

« Visages de l’usine »

 

En collaboration avec

Yann Arthus-Bertrand

 

 

Muséum agricole et industriel

Stella Matutina

 

EPUISE